Téléchargez l'application

USO sur Android

Téléchargez l'application

USO sur Ios

Bilel Taieb : "Un match à la vie à la mort"

Bilel Taieb : « Un match à la vie à la mort »

Le troisième ligne Bilel Taieb est revenu sur la déception des Oyomen après la prestation sur le terrain du SU Agen samedi dernier. Il dresse un constat sans concession et attend une réaction des siens pour la réception capitale du CA Brive dans la course pour le maintien. 

On imagine qu’il y a énormément de déception après ce revers chez un concurrent direct ? 

Oui c’est sûr que ça a été une très grosse défaite de notre part. On s’imaginait réagir autrement, on partait avec des convictions. On n’a pas su réagir que ce soit en début ou en fin de match pour recoller au score et espérer quelque chose. 

Qu’est-ce que tu penses qu’il vous a manqué pour rivaliser avec cette équipe agenaise ?

Dès le départ ça a été l’agressivité, ils dominaient sur chaque impact, chaque contact. Ce premier essai nous a freiné et ça ne nous a pas aidé à réagir, au contraire, on s’est un peu caché et on n’a pas montré notre vrai visage. 

Est-ce que vous aviez déjà ce match face à Brive en tête ? 

Personnellement non, après je ne peux pas répondre pour les autres. On doit procéder étape par étape, on devait faire quelque chose contre Agen pour être dans de meilleures conditions ce week-end. On sait que ça va être un match à la vie à la mort. 

Votre résultat combiné à celui de Brive à domicile face à Lyon donne à ce match une dimension encore plus dramatique, est-ce que tu penses que le perdant de ce match aura un pied en ProD2 ?   

Il faudra que l’on pense comme cela pour que l’on réagisse, que l’on montre notre vrai visage parce que l’on sait que l’on a le niveau du Top 14. Perdre ce week-end ce serait fatal et il faudrait attendre de voir ce que les autres font, il restera deux matchs avec la réception de Lyon et le déplacement à Castres. Il ne faut pas que l’on se focalise sur l’avenir mais uniquement sur ce match et on fera les comptes après.   

Vous saviez depuis le début de saison que vous vous mêleriez à la lutte pour le maintien mais comment est-ce que vous gérez ces matchs à gros enjeux qui se présentent ? 

On ne peut pas les aborder sereinement parce que l’enjeu est très important. On se focalise sur notre adversaire qui est Brive, on veut gagner ce match. Pendant la semaine off et la semaine d’après on travaillera Lyon. On n’oublie pas que l’on reçoit, c’est un bonus pour nous avec nos supporters, j’espère qu’ils nous aideront pour affronter les équipes et ramener des victoires.   

Est-ce qu’il y aura un sentiment de revanche par rapport au match aller que vous auriez pu remporter ? 

Oui sans oublier que l’on a perdu trois fois contre eux cette année, deux fois en coupe d’Europe et une fois en championnat. Ils étaient venus gagner à Mathon en Challenge Cup, trois fois c’est beaucoup trop. Il faudra montrer qu’on est chez nous.   

Quelle sera selon toi la physionomie de ce match ?  

Je pense qu’il y aura beaucoup de combat et celui qui baissera les bras perdra.