Téléchargez l'application

USO sur Android

Téléchargez l'application

USO sur Ios

Improbo Fabrum Labore Ascendit

Jean-François Coux : "Faire quelque chose de bien"

Jean-François Coux : « Faire quelque chose de bien »

L’ailier Jean-François Coux, passé par l’US Oyonnax entre 2013 et 2015, est revenu sur la difficile saison vécue par les siens, il nous parle du derby et de son attachement au CSBJ. 

Au match aller vous étiez allés chercher sur la sirène le point de bonus défensif quel souvenir est-ce que tu en gardes ? 

Ca avait été une rencontre très difficile, Oyo était bien en place, très solide sur ses bases. On avait pris une interception sur la fin, c’était un moment où on revenait dans le match, on pouvait même passer devant, elle nous avait tué le match. On a eu le mérite de revenir sur la fin pour prendre le point de bonus. 

Est-ce qu’il y aura un sentiment de revanche par rapport à la défaite du match aller ?

On n’est pas dans une position en ce moment où on va se nourrir de revanche. On va tout faire pour faire un grand match et faire honneur au maillot pas comme on l’a fait il y a deux semaines contre Mont-de-Marsan. On a tous vraiment à cœur de faire un gros match. Et puis c’est un derby, le premier contre le dernier, normalement il ne devrait pas y avoir photo. 

L’envie de bien figurer sur cette fin de saison prend-t-elle une importance particulière avec ce derby ? 

Oui complètement, on veut prouver que l’on vaut mieux que ce que l’on a fait lors des dernières sorties. Pour nous c’est très important, on a un minimum de fierté, tout le monde sait ce qu’il se passe autour du club, à nous de faire l’effort sur le terrain. On va jouer dans un très beau stade, avec un super public, il y aura du monde de Bourgoin qui va venir, on va tout faire pour faire un beau match. 

Dans quel état d’esprit est le groupe à l’approche de la fin de saison ? 

Pour la plupart ce seront les derniers matchs en carrière professionnelle, pour ma part ce sera surement le cas, ça aura une saveur particulière. Il ne va nous rester que trois matchs, on veut tout faire pour faire un grand match, pour relever la tête et faire quelque chose de bien. 

Vous vivez une saison très compliquée qu’est-ce que vous avez envie de montrer aux supporters qui vous suivent sur cette fin de saison ?  

Ils nous ont toujours suivi même quand on était derniers, au stade il y a toujours du monde comme contre Albi et Mont-de-Marsan. C’est vraiment super l’engouement qu’il y a ici. Eux aussi vivent une saison galère comme nous, ils sont aussi tristes que nous de voir comment ça se passe. On va tout faire pour les rendre un minimum heureux, fiers de nous et du CSBJ.

Tu feras ton retour à Mathon pour la première fois depuis ton départ de l’USO c’est un moment spécial pour toi ? 

Oui je suis content, on ne connaît pas encore l’équipe et je me suis fait mal au genou donc on va voir comment ça se passe. Si j’ai l’occasion de jouer et de refouler la pelouse de Mathon j’en serais très heureux parce que j’ai des amis, des gens que j’adore là-bas, ça sera vraiment un bon moment.

D’un point de vue personnel comment est-ce que tu as vécu cette saison toi qui es très attaché à ce club  

C’est dur, j’étais revenu pour boucler la boucle, on n’imagine pas que ça va se passer comme cela. La première année s’était bien passée, cette année ça a été compliqué mais je ne regrette rien. Je vais avoir 37 ans, j’ai fait 18 ans d’une grande carrière pro, je prends les choses à cœur donc ça me fait du mal de voir comment est la situation du club mais il y aura certainement des jours meilleurs parce que ce club ne disparaitra jamais. Maintenant je vais profiter et essayer de m’amuser si je peux sur ses trois derniers matchs.