Téléchargez l'application

USO sur Android

Téléchargez l'application

USO sur Ios

Improbo Fabrum Labore Ascendit

Saïd Hirèche : "Comme toujours contre Oyo ce sera un gros combat"

Saïd Hirèche : « Comme toujours contre Oyo ce sera un gros combat »

Le troisième ligne briviste Saïd Hirèche est revenu sur le match nul obtenu par le CA Brive à Bordeaux-Bègles le week-end dernier, le début de saison des coujoux et la rencontre capitale à venir face aux Oyomen samedi à Amédée-Domenech.

Crédit photo : CA Brive

Samedi vous avez inscrit vos premiers points de la saison à l’extérieur, c’est le timing idéal avant la réception d’Oyonnax 

On devait surtout se rassurer dans le contenu parce quasiment à chaque déplacement on a pris des fessées, on baissait les bras un peu trop vite. A Bordeaux même en prenant un essai à la première minute on a bien réagi, on a su s’accrocher et ramener des points de là-bas donc c’est hyper positif pour nous. 

Tu le disais jusqu’à présent vous aviez connu des déplacements difficiles quel déclic vous a fait basculer du bon côté ? D’autant plus que c’est un match que vous auriez pu remporter en fin de rencontre 

Oui c’est vrai qu’on aurait pu gagner ce match mais on va prendre ces points. Par rapport aux autres matchs à l’extérieur on a vraiment pris conscience de la position dans laquelle on était. Le staff et les supporters n’étaient pas contents, et nous non plus, de l’attitude et du visage montrés sur le terrain, et il fallait au minimum montrer autre chose. On a essayé de retrouver ce qui faisait aussi nos valeurs et montrer le vrai visage de notre équipe. 

Samedi vous recevez un concurrent direct pour le maintien, un match déjà capital dans la saison, est-ce qu’au-delà des points le vainqueur de cette rencontre peut prendre un ascendant psychologique supplémentaire ? 

Forcément vu les positions dans lesquelles on est, celui qui va gagner prendra un peu de confort, un peu d’avance. Nous en ayant perdu trois fois à domicile, on ne peut pas perdre une quatrième fois. La saison dernière on a vu Grenoble qui avait perdu 4 ou 5 fois chez eux après c’est très compliqué.

Comment est-ce que tu analyses votre saison jusqu’à maintenant, vous semblez sur la pente ascendante depuis votre premier succès face à Castres

On a gagné contre Castres après je ne sais plus exactement ce qu’on a joué. Contre le Stade Français ça allait mais par exemple quand on a joué à Pau on est retombé dans nos travers. Indiscipline, défense pas en place et du coup on a pris une belle claque. Par rapport au début de saison on a joué de très grosses équipes, La Rochelle, Lyon, Montpellier, tous les gros que l’on a joué vont gagner un peu partout à l’extérieur donc c’est un peu « rassurant » pour nous. On a eu quelques difficultés avec beaucoup de blessés, il y a eu un gros turnover ça a été plus long à mettre en place. J’espère que l’on est parti mais on verra par la suite. 

Quelles seront les clés de cette rencontre ?

Il me semble que la météo ne sera pas très clémente. Ca fait six ans que je les joue même un peu plus en les ayant joué en ProD2 c’est une équipe qui est toujours très forte sur la conquête, que ce soit en mêlée ou sur les ballons portés. Après ils ont Botica qui pèse beaucoup sur les équipes adverses, il a été très important dans la remontée à Paris et contre Clermont aussi, il va falloir faire attention à lui. 

A quel type de match est-ce que tu t’attends ?  

Je pense que ça va être un match serré, quand tu joues pour l’une et l’autre équipe ta survie c’est souvent tendu et âpre. Mais comme toujours contre Oyo ce sera un gros combat.